"Dans cette brève étude, j’entends montrer que la pensée arabe actuelle, abstraction faite de ses multiples tensions internes, a tout intérêt à reconsidérer l’apport positif de l’entreprise heideggerienne. L’ouverture doit, cependant, s’effectuer sous forme de questionnement. Car il ne s’agit nullement de laisser Heidegger indiquer au monde arabe la voie de son salut, mais plutôt de permettre à la pensée arabe de repérer elle-même dans la pensée de l’être un éventuel potentiel d’inspiration susceptible de rejoindre l’épreuve de la culture arabe dans le creux de sa propre quête historique. 
L’ouvrage se débite en deux volets : une analyse comparative des structures propres aux deux pensées heideggerienne et arabe (première partie), et une tentative de confrontation des deux anthropologies préconisées par les deux univers de pensée (deuxième partie). Les difficultés théoriques et pratiques posées au chercheur par une telle investigation sont trop apparentes pour qu’on y insiste. De vastes abîmes séparent les deux univers, et les tentatives de rapprochement, quasi absentes, se trouvent lourdement hypothéquées par l’impraticabilité d’une telle voie. Dès lors, l’on doit reconnaître que l’on se trouve ici en présence d’un essai. S’il faut insister sur ce mot, c’est justement pour exprimer le caractère volontairement limité du propos. En termes de résultats et de conclusions, le présent ouvrage n’entend rien promettre. Son seul mérite aura probablement été d’ouvrir la voie à une telle exploration".
Résumé
Informations générales

Titre : Heidegger et la pensée arabe 
 
Auteur : Mouchir Basile Aoun 
 
Date de parution : Novembre 2011 
 
Nombre de pages : 150

Commander l'ouvrage 

Extraits
L'auteur nous parle de son livre